Règle des échecs

Zones de l'échiquier

Perfectionnez votre art de la stratégie aux échecs. Apprenez les règles et faites en sorte que ce jeu ne soit plus un secret pour vous.

Le matériel

Afin de profiter pleinement du jeu, vous avez besoin :

  • un échiquier : il est formé de 64 cases, dont 32 cases claires ou blanches et 32 cases foncées ou noires. Il est également composé des lettres a jusqu’à h sur chaque case à l’horizontal et des chiffres 1 à 8 sur chaque case à la verticale.
  • des pièces : chaque joueur possède 16 pièces avant le début du jeu. L’un possède des pièces claires ou blanches et l’autre possède des pièces sombres ou noires. Chaque joueur a en sa possession : un roi, une dame, deux tours, deux fous, deux cavaliers et huit pions
  • une pendule : ce matériel n’est pas vraiment obligatoire surtout pour les débutants. Il est surtout nécessaire lors des tournois pour limiter le temps de réflexion de chaque joueur.

Installation

Position des pièces en début de partie aux échecs
Position des pièces en début de partie

Avant de commencer le jeu, les pièces doivent être placées de la même façon. Les pièces majeures comme le roi, la dame, les deux tours, les deux fous et les deux cavaliers doivent être placées sur la première rangée. Voici comment placer les pièces et les pions sur l’échiquier :

  • Le roi et la dame se trouvent ou milieu, c’est-à-dire que le roi se trouve sur la colonne e et la dame sur la colonne d.
  • Les deux fous se trouvent à côté du roi et de la dame, c’est-à-dire sur la colonne c et f.
  • Les cavaliers suivent les fous, ils se trouvent sur la colonne b et g.
  • Les tours se trouvent à l’extrémité, c’est-à-dire sur la colonne a et h.
  • Les pions se trouvent sur le devant de chaque pièce, c’est-à-dire sur la deuxième rangée.

Pour mieux faciliter la position de la dame, elle se trouve toujours sur la case de la même couleur qu’elle. Si elle est de couleur blanche, alors elle se trouve sur la case blanche ou encore la colonne d. Si elle est de couleur noire, alors elle se trouve sur la case noire et toujours sur la colonne d.

Les cases du côté de la dame, c’est-à-dire de la colonne a à d sont appelées l’aile de la dame. Les cases du côté du roi, c’est-à-dire de la colonne e à h sont appelées l’aile du roi.

Le mode de déplacement des pièces

Chaque joueur joue à tour de rôle en déplaçant une pièce. Si un joueur déplace une pièce et qu’elle atterrisse sur une case occupée par une pièce adverse, alors cette dernière est prise et doit être enlevée de l’échiquier.

  • Déplacement du roi : le roi est la pièce la plus importante du jeu. Il peut se déplacer dans n’importe quelle direction, que ce soit à l’horizontale, à la verticale ou encore en diagonale. Cependant, il peut se déplacer que d’une case à la fois et ne peut pas sauter une autre pièce.

    Déplacement du roi aux échecs
    Déplacement du roi aux échecs

  • Déplacement de la dame : c’est la pièce la plus importante après le roi. Elle peut se déplacer à l’horizontal, à la verticale et en diagonal. Contrairement au roi, elle peut se déplacer d’autant de cases qu’elle veut, mais elle ne peut pas sauter une autre pièce.

    Déplacement de la dame aux échecs
    Déplacement de la dame aux échecs

  • Déplacement de la tour : la tour peut se déplacer à l’horizontal et à la verticale uniquement et d’autant de cases qu’elle veut, mais ne peut pas sauter une autre pièce.

    Déplacement de la tour aux échecs
    Déplacement de la tour

  • Déplacement du fou : le fou ne peut se déplacer que dans une direction en diagonale, mais ne peut pas sauter une autre pièce. Au début du jeu, les deux fous sont placés sur l’échiquier de façon à ce que l’un se trouve sur une case noire et l’autre sur une case blanche. Tout au long de la partie, les deux fous doivent respecter la couleur de leur position initiale : s’ils démarrent dans une case noire ou blanche en début de partie, ils ne doivent changer de couleur de cases.

    Déplacement du fou aux échecs
    Déplacement du fou aux échecs

  • Déplacement du cavalier : le cavalier a un déplacement unique, car il se déplace en L majuscule. Il peut se déplacer de deux cases à l’horizontal ou à la verticale et puis d’une case perpendiculaire. Il peut également se déplacer d’une case à l’horizontal ou à la verticale et puis de deux cases perpendiculaires. Un cavalier qui se trouve sur une case blanche ne peut pas atterrir sur une autre case blanche lorsqu’il se déplace. C’est l’unique pièce de l’échiquier capable de se déplacer en sautant au-dessus des autres pièces.

    Déplacement du cavalier aux échecs
    Déplacement du cavalier aux échecs

  • Déplacement des pions : les pions sont les seuls qui ne peuvent pas retourner en arrière lorsqu’ils se déplacent. Ils peuvent se déplacer que d’une case vers l’avant. Lorsqu’un pion n’a pas encore été bougé, il peut se déplacer de deux cases vers l’avant (mais pas obligatoire) et d’une seule case pour ses prochains déplacements. Ils peuvent avancer seulement lorsque la case du devant est vide. Ils peuvent prendre des pièces de l’adversaire seulement en se déplaçant en diagonal.

    Déplacement du pion aux échecs
    Déplacement du pion

Sur l’image n°1, le pion peut choisir d’avancer de deux cases vers l’avant ou bien d’une case. Après avoir réalisé ce déplacement, il ne peut désormais avancer que d’une case à chaque fois (comme dans l’image n°2).

Prise de pièce avec un pion aux échecs
Prise de pièce avec un pion

Sur les deux images ci-dessus, on peut voir que le pion prend une autre pièce de l’adversaire (un pion) en se déplaçant uniquement en diagonale. De ce fait, il prend la place de la pièce qui a été prise en l’enlevant de l’échiquier.

Prises spéciales

La prise en passant

c’est un déplacement unique pour les pions. Lorsqu’un pion qui n’a pas encore été déplacé avance de deux cases et atterrit juste à côté d’un pion adverse, ce dernier peut l’enlever de l’échiquier en avançant d’une case en diagonal. Cela veut dire que le pion de l’adversaire prend la place du pion ayant avancé de deux cases, mais comme s’il avait avancé d’une case.

Prise en passant
Prise en passant

Image n°1 : le pion noir s’est déplacé de deux cases vers l’avant et s’est placé juste à côté du pion blanc de l’adversaire. Ce qui permet au pion blanc de réalisé le coup « prise en passant » (seulement lorsque le pion de l’adversaire avance de deux cases et qu’il se place à côté d’un autre pion adverse).

Image n°2 : Le pion blanc avance d’une case en diagonale et prend le pion noir qui s’est placé juste à côté (il peut ne pas prendre le pion de l’adversaire, mais juste se contenter d’avancer d’une case). Le pion blanc prend donc la place du pion noir et l’autre sera enlevé de l’échiquier.

La promotion

C’est aussi un coup unique pour les pions. Lorsqu’un pion arrive jusqu’à la dernière rangée de l’adversaire, ce dernier se transforme en n’importe quelle pièce de son choix sauf le roi. Le joueur ayant réalisé ce coup pourra alors se retrouver avec deux dames, trois fous, trois cavaliers, etc.

Promotion d'un pion aux échecs
Promotion d’un pion aux échecs

Sur ces deux images, on peut voir que le pion noir est arrivé jusqu’à la première rangée des blancs et peut donc se promouvoir en une autre pièce de son choix. La deuxième image nous montre clairement que le pion s’est promu en dame et peut dès à présent rejoindre les autres pièces noires pour fortifier les attaques en quête du roi.

Le roque

Ce déplacement se base surtout au niveau du roi et de la tour. Lorsque les deux pièces n’ont pas encore été déplacées et qu’il n’y a aucune pièce entre elles, le roi peut se déplacer de deux cases vers la tour. La tour quant à elle se retrouvera juste à gauche du roi. Ce déplacement est appelé le petit roque, car il se fait dans l’aile du roi. Voir notre guide détaillé sur le grand et le petit roque.

Etapes du roque aux échecs
Roque aux échecs

L’aile du roi

Le grand roque quant à lui se fait dans l’aile de la dame. En ayant toujours pas fait de déplacement, le roi peut se déplacer de deux cases vers la tour et la tour se retrouvera juste à droite du roi. Ce déplacement est possible que lorsque les cases qui séparent le roi de la tour sont vides.

Aile du roi aux échecs
Aile du roi aux échecs

L’aile de la dame

Ce déplacement est impossible lorsque le roi est en position d’échec ou lorsque l’une des cases pour réaliser le roque est attaquée par une pièce de l’adversaire. C’est le seul moment où deux pièces peuvent se déplacer en même temps. C’est également le seul moment où le roi peut se déplacer de deux cases et que la tour peut sauter une autre pièce.

Déroulement du jeu

Le trait

Le joueur qui commence la partie est celui qui possède les pièces blanches. Chaque joueur joue à tour de rôle et celui qui doit jouer est appelé le trait.

L’échec

Lorsque le roi est attaqué par une pièce adverse, il est en position d’échec ou juste il est en échec. Le joueur est obligé de parer l’attaque de l’adversaire en prenant la pièce qui attaque son roi, en déplaçant son roi ou encore en interposant une pièce entre son roi et celle qui l’attaque. Le joueur qui attaque le roi peut choisir ou non d’annoncer échec. Il est également interdit de déplacer son roi sur une case où il serait en position d’échec.

Roi en position d'échec par la tour
Roi en position d’échec par la tour

Sur cette image, le roi est en position d’échec par la tour dans la case g4. Le roi peut éviter l’échec en se déplaçant vers la case f3, h3 ou h2. Par contre, il ne peut pas faire marche arrière, c’est-à-dire se déplacer vers la case f1, g1 ou h1 parce que la dame le mettrait encore en position d’échec.

L’échec et mat

C’est l’attaque qui garantit la victoire. Le roi est échec et mat lorsque l’attaque ne peut être parée. Ce qui veut dire que le roi n’a plus de déplacement possible, la pièce qui attaque le roi ne peut être prise ou qu’aucune autre pièce ne peut s’interposer entre le roi et l’attaquant.

Echec et mat suite à la position d'échec
Echec et mat suite à la position d’échec

Cette image est la suite de l’échec au-dessus. En étant en position d’échec par la tour, le roi a décidé de se déplacer vers la case f3. Par conséquent, la dame s’est déplacée sur la case e4 pour que le roi ne puisse plus avoir d’autres options de déplacement. C’est à ce moment là qu’on dit « échec et mat ! » (le roi est échec et mat par la dame en e4).

Fin de la partie

Lors d’une partie d’échec, il n’y a que trois résultats possibles à la fin : victoire des blancs, victoire des noirs ou encore match nul. Il y a match nul dans les situations suivantes :

  • Lorsqu’il y a accord mutuel entre les deux joueurs.
  • Lorsque le roi n’a plus de déplacement possible, mais qu’il n’est pas en situation d’échec. Le joueur qui se trouve dans cette position est appelé pat.
  • Lorsqu’il y a manque de pièce pour permettre l’échec et mat au roi (par exemple : il ne reste que les deux rois, il ne reste que les deux rois et un fou, il ne reste que les deux rois et un cavalier).
  • Lorsque la même position ou le même déplacement se répète trois fois sur l’échiquier.
  • Lorsque les deux joueurs ont réalisé chacun 50 coups consécutifs sans utiliser de pion ou sans prise de pièce.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.